Le retour de l’Assemblée brestoise.

Chacun-e ayant passé son été de son côté, la bise revenant après quelques jours de soleil inhabituels, dans la précipitation qui à précédé le 15 octobre, les brestois ont tenté de se retrouver., et ont réussi.

Le 15 octobre 2011 à Brest fut un bon jour pour les Indigné-e-s brestois.

Deux réunions productives ont eut lieu.

Entre autres décisions a été prise celle d’un nouveau nom de domaine pour ce site, car les nouvelles fonctionnalités du type réseau social demande de sortir de l’hébergement gratuit wordpress.com.

Le nouveau site est ici

Publicités

Décidément c’est dur à décider ! Y aura ou y aura pas ?

Je viens de voir sur Facebook des messages d’Alain qui demande si on peut reprendre l’idée que j’avais soumise, et que j’avais abandonnée faute de réponses !

Je pense que nous serons au moins deux 🙂

Pour le coup les horaires était une proposition … rien de plus, et de toute façon je ne suis pas un organisateur d’évènement, j’ai même horreur de faire çà.

Donc les horaires sont sortis de mon imagination, et comme il n’y pas eu de retour à la proposition faite il y a plusieurs jours, par exemple sous la forme d’une réunion, rien n’est prévu.

( Si je suis seul ce sera vite fait, puisque c’est moi qui explique pour les outils informatiques 🙂

Donc, voici pour info la proposition que j’avais faite il y a plusieurs jours :

« 14h00 – 15h00 Retrouvailles des Indigné-e-s de la première heure et accueil des nouvelles et nouveaux.

15h00 – 17h00 Assemblée Populaire brestoise.

– Présentation des participants,
– Le point sur le mouvement du 15m et en particulier la situation à Brest et sa région,
– Proposition d’une Assemblée Populaire brestoise mensuelle tous les 15 du mois,
– Proposition de la mise en place d’une commission de préparation de l’Assemblée Populaire mensuelle,
– Présentation des outils informatiques qui permettront le fonctionnement permanent de cette commission
(mumble, les pads, fb, twitter, le blog democratiereellebrest.wordpress.com, le forum surlesite.com, …),
– Si tous cela est accepté….. c’est parti pour préparer la suivante……….>>———> à priori le 15 novembre 2012 ! »

Le 15 octobre – Tous ensemble pour un changement mondial

Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l’Amérique à l’Asie, de l’Afrique à l’Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.

Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

Unis d’une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu’ils servent, que c’est à nous, le peuple, de décider de notre avenir.

Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.

Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d’initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu’à l’obtenir.

Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.

Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre!

Une Vraie Démocratie Brest jour 26.

démocratie réelle maintenant brest19h tous les jours place de la Liberté

démocratie réelle maintenant brest19h tous les jours place de la Liberté

Brest, vendredi 17 juin 2011:
La journée de mobilisation internationale du 19 juin approche à grands pas, l’essentiel de l’AG de ce soir a porté sur la place que devraient avoir les media durant cette journée. Il était alors prévu que l’on invite des journalistes de manière à faire parler du mouvement et à toucher un maximum de gens.
Cependant, ce projet a été remis en questions car:
-ils pourraient détourner nos paroles, pervertir le mouvement en mettant en avant un leader, ce qui va contre les principes du mouvement
-les personnes interrogées en interview ne seront pas en mesure de parler au nom du groupe mais risqueront de mettre en avant leurs propres idées et leur propre conception du mouvement, ce qui n’est pas représentatif de ce en quoi il consiste.

Il semble toutefois important de communiquer avec la presse, c’est pourquoi il a été proposé de « recueillir » les questions que les journalistes veulent nous poser, d’en parler durant l’AG, pour pouvoir donner une version non propre à une personne, et réfléchie entre nous. Par la suite, un communiqué serait fait avec la réponse et transmis aux médias. D’autres préfèrent que l’on désigne un porte parole (au hasard?) qui ne sera là que pour retransmettre le message élaboré à plusieurs auparavant.

Cette méthode a à son tour été critiquée car si les journalistes « acceptent » notre invitation, il ne convient pas d’imposer nos méthodes.

Après longue discussion, il n’y a pas eu d’accord sur ce point. Certains proposaient encore que les journalistes viennent à titre individuel, ou encore que des personnes du mouvement s’occupent de filmer, de faire les interviews, pour poster ça sur internet directement. N’hésitez pas à donner votre avis!

Outre ce débat, d’autres éléments ont fait l’objet de l’AG:
-le 21 juin a lieu la fête de la musique, il a été proposé de faire quelque chose, une action en particulier pour cette occasion. Cependant, ce projet n’a pas été développé et n’a pas véritablement fait l’objet d’une discussion
-il a été suggéré d’intensifier les activités de communication du type tractage et affichage, il est prévu d’imprimer en masse et de distribuer en masse
-samedi 18, quelques personnes du mouvement se rendront à Berrien, où a lieu un picnic résistant et un débat, afin de participer aux activités et de parler du mouvement
-mercredi prochain, une journée d’action est prévue pour les sans-papiers
-il a également été proposé de faire une banderole avec écrit « Démocratie réelle maintenant » au lieu de « Democracia real Ya » afin de montrer qu’il ne s’agit pas seulement d’un mouvement de soutien à l’Espagne
-finalement, demain (samedi 18), a lieu une action avec des militants uncut de Quimper, autour des banques – rendez-vous à 10h place Lib pour les curieux.

A Brest aussi retrouvons nous Place de la Liberté le 19 juin 2011.

nous avons la rue

nous avons la rue

APPEL MONDIAL :

Nous sommes les indignés, les anonymes, les sans-voix. Nous étions silencieux, à l’ecoute. Nous observions. Non pas ceux d’en-haut, ceux qui tiennent les rênes, mais un peu partout, là où nous sommes toutes et tous à l’attente du moment pour nous unir.

Les partis, associations ou syndicats ne nous représentent pas. Ce n’est d’ailleurs pas ce que nous souhaitons, car tout un chacun est son propre représentant. Nous voulons réfléchir tous ensemble à un monde où individus et nature priment sur les intérêts économiques. Nous voulons concevoir et construire le meilleur des mondes possible. Ensemble nous le pouvons et nous le ferons. Sans peur.

Les premières étincelles se sont embrasées dans les pays arabes, où des centaines de milliers de personnes ont occupé les places et les rues afin de rappeler à leurs gouvernements que le peuple détient le véritable pouvoir. Peu après les islandais se sont emparés des rues pour s´exprimer et décider de leur avenir; le peuple espagnol n´a pas tardé à emplir les places des quartiers, des villages et des autres villes.

Actuellement, la flamme de la contestation s’est propagée rapidement à d´autres pays comme la France, la Grèce, le Portugal, l’Italie et la Turquie. Entre temps des échos surgissent en Amérique, en Asie et de nouveaux foyers de contestation apparaissent un peu partout. Les problèmes sont globaux et la révolution sera globale également, sans quoi notre appel ne saurait subsister. Le moment est venu de récupérer nos espaces publics pour discuter et construire tous ensemble l’avenir.

Le 19 juin nous faisons un appel à la #Globalrevolution. Nous vous invitons à agir pacifiquement sur les places publiques, nous vous invitons à la création d’espaces de rencontre, de débat et de réflexion. Il est de notre devoir de récupérer l’espace public et de décider ensemble du monde que nous voulons.

Empare-toi de la place! Empare-toi des rues!!

Peuple du monde, levez-vous!!!